Planification toute l’année de YPARD Népal

Avec la réussite de la campagne de sensibilisation YPARD dans les universités agricoles du Népal, YPARD avait lancé un appel à un organisme de travail au Népal. Après une série de réunions et de discussions informelles, les 7 et 8 août 2013, YPARD Népal a accueilli sa première réunion formelle comprenant tous les représentants locaux à Rampur, Chitwan prenant des décisions importantes pour les activités de l’année.

« YPARD est une plateforme mondiale, mais nous ne montrons pas suffisamment d’activités axées sur l’impact ou l’action. Dans cet esprit, nous devrions mettre en place davantage de programmes axés sur l’action pour la promotion de la YPARD », a souligné M. Smiriti. Il ne s’agit là que d’un seul représentant local parmi d’autres témoignages. Et en effet, le but principal de cette réunion était de déterminer ensemble comment nous pouvons relancer le partage des connaissances et accroître l’impact des YPARD dans notre pays d’origine.

La première journée a été consacrée à l’échange d’information sur la YPARD et ses objectifs; nos rôles et responsabilités; l’analyse FFPM et la priorisation des ordres du jour. La journée suivante a été consacrée à l’élaboration de stratégies de suivi sur le programme prioritaire et la proposition d’activités tout au long de l’année.

Au cours de la première journée, nous avons utilisé la méthode des priorités matricielles et identifié sept points différents dans nos programmes stratégiques. Il s’agissait de la diffusion de l’information> Programme (jeunesse/agriculteur)> Distribution du leadership régional> Collaboration> Axé sur le changement/l’action> Échange mutuel> Renforcement des capacités en ordre de priorité.

« En partageant de l’information utile, des suggestions, de la planification et des discussions par l’entremise du groupe pour la coopération et l’unité entre les membres, nous pouvons encourager plus de gens à s’impliquer plus activement dans YPARD en utilisant leurs calibres créatifs de différents programmes comme des ateliers, formation sur le renforcement des capacités, séminaires, etc. La diffusion est donc la priorité absolue », a déclaré M. Madan. « Encore plus nous pouvons soutenir cela avec des billets de blog efficaces, les partager également sur les médias sociaux et sur le site Web d’Agriculture Nepal, qui est une plateforme sociale pour les agriculteurs népalais », a ajouté Bivek.

Faire face à nos limites en matière de sensibilisation des jeunes agriculteurs; « Nous pouvons collaborer avec le Comité de développement du village (VDC) voisin, le Bureau d’agriculture du district, le Bureau de l’élevage du district, etc. pour le mieux-être des agriculteurs, puisque les agriculteurs sont le premier et le plus important intervenant dans l’agriculture », a proposé M. Bindu. « Nous pouvons prendre des programmes d’interaction avec les agriculteurs et la prestation de services sur le terrain, comme la sensibilisation à la maladie de la grippe aviaire. la valeur des cultures de capture et l’importance nutritionnelle des cultures mineures ou négligées qui sont assez stratégiques pour avoir plus d’impact en utilisant moins de ressources tout en organisant le programme », a déclaré Khem Raj Dahal, conseiller de l’YPARD Népal au niveau universitaire.

Dans le cadre du programme de cette année, YPARD Népal étendra ses activités au Narayani Poly-technique Institute et lancera un appel ouvert à l’adhésion pour renforcer son équipe de travail de l’IAAS et de l’AFU. Nous commencerons la culture des champignons et le jardinage à la maison au campus de Rampur. YPARD Népal effectuera des excursions sur le terrain pour les agriculteurs et présentera les réussites de ces derniers. Pour les étudiants de niveau universitaire, nous allons promouvoir les innovations chez les jeunes au moyen de portraits « Jeunesse du mois », à compter d’octobre.

Nous sommes un petit groupe, mais nous élargissons nos forces et nos membres. Entre-temps, nous invitons tous les groupes locaux et nationaux et (ou) les institutions et (ou) les organisations à collaborer avec nous sur les questions relatives à la jeunesse et à l’agriculture. Nous allons tenir un forum national des jeunes sur le développement de l’entrepreneuriat en agriculture et en foresterie pour cette année, et nous réussirons avec votre soutien. Alors, s’il vous plaît rester avec nous et apporter vos suggestions de valeur, commentaires et lignes directrices.  Nous croyons que nos activités seront très utiles aux jeunes et qu’elles favoriseront leur rôle clé en agriculture.

Sur la photo : de gauche à droite Swarnima KC, Sapana Ghimire, Bindu Bhandari, Swikriti Pandey, Smiriti Limbu, Madan Poudel, Bivek Mahat, Dinesh Panday avec Assoc. Prof. Khem Raj Dahal au fond.