août 3, 2022

Sondage sur l’agriculture : La guerre en Ukraine entraîne une hausse des coûts agricoles aux États-Unis

Sondage sur l'agriculture : La guerre en Ukraine entraîne une hausse des coûts agricoles aux États-Unis

Selon un sondage de l’Université Purdue publié mardi, les principaux agriculteurs et éleveurs américains affirment que l’invasion de l’Ukraine par la Russie, qui perturbe les transports de céréales, de pétrole et d’engrais, entraînera une hausse de leurs coûts de production. Le baromètre de l’économie agricole a également montré que les grands exploitants tempèrent quelque peu leurs attentes concernant la flambée des prix des intrants.
Le coût des intrants est la principale préoccupation des producteurs depuis des mois. « Lorsque les producteurs réfléchissent à la situation financière de leur exploitation en 2022, il est clair qu’ils ne s’attendent pas à ce que la vigueur des prix des produits de base compense la hausse spectaculaire des coûts de production agricole qu’ils connaissent », ont écrit les économistes Jim Mintert et Michael Langemeier, qui supervisent le baromètre.
Le baromètre, une jauge de la confiance des agriculteurs, a chuté à 113 en mars, soit une baisse de 12 points, atteignant son point le plus bas depuis une lecture de 103 en mai 2020. Le baromètre a eu tendance à baisser depuis qu’il a atteint un niveau record de 183 en octobre 2020, dans un contexte de récolte abondante à l’automne et de reprise des prix des produits de base, avec le retour de la Chine sur le marché américain.
Quelque 63 % des participants à l’enquête de Purdue ont répondu « coûts des intrants » à la question « Dans quel aspect de l’agriculture américaine prévoyez-vous le plus grand changement à la suite de la guerre en Ukraine ? » Un tiers a répondu « prix des cultures » et 3 % ont choisi « prix du bétail ».
Bien que les producteurs s’attendent à une forte hausse des prix des intrants dans l’année à venir, certains modèrent leur opinion. Dans l’ensemble, 57 % affirment que les prix augmenteront de 20 % ou plus, soit une baisse de 5 points de pourcentage par rapport au mois précédent. Dans le même temps, 19 % ont déclaré que les prix n’augmenteraient pas de plus de 9 %, soit une augmentation de 5 points en un mois. À titre de comparaison, l’augmentation annuelle moyenne des prix a été de 1,8 % au cours de la dernière décennie, a indiqué M. Purdue.
Quatre producteurs sur dix ont déclaré que leur plus grande préoccupation pour l’année prochaine était « la hausse des coûts des intrants ». La « disponibilité des intrants » et la « baisse des prix des cultures et/ou du bétail » sont ex aequo, à 19 % chacun.
Le baromètre de l’économie agricole est basé sur une enquête téléphonique auprès de 400 exploitants dont la production vaut au moins 500 000 dollars par an. Les producteurs ont été contactés du 14 au 18 mars. Selon les données de l’USDA, les 7,4 % des exploitations agricoles américaines les plus importantes dépassent les 500 000 dollars de chiffre d’affaires annuel. La marge d’erreur du baromètre est de plus ou moins 5 %.
Le baromètre de l’économie agricole est disponible ici.