juillet 5, 2022

Mère Nature et l’entretien sont des combats constants dans l’agriculture

Mère Nature et l'entretien sont des combats constants dans l'agriculture

Alors que la fin de la saison des récoltes approche, Lee Lubbers et Dan Luepkes de XtremeAg se concentrent sur l’entretien post-récolte et la préparation des champs. Chad Henderson brûle l’huile de minuit alors qu’il profite des rares jours de sécheresse pour sortir sa récolte de 2021 du champ.

Lee Lubbers – Gregory, Dakota du Sud

Lee Lubbers, de Gregory, dans le Dakota du Sud, a grandi dans la tradition agricole et se souvient très bien d’avoir utilisé les restes d’une bourse d’études comme acompte pour son premier tracteur et le loyer de 200 acres. Aujourd’hui, il exploite plus de 17 000 acres de soja, de maïs et de blé en sec. Lubbers dit que l’une des choses les plus importantes pour lui est de toujours apprendre et de se mettre au défi de construire une exploitation et un héritage dont la prochaine génération pourra être fière.
Nous sommes dans la dernière ligne droite. Nous sommes restés assis pendant quelques jours la semaine dernière après avoir reçu entre 0,70 et 1 pouce de pluie. Nous nous sommes regroupés et nous nous sommes assurés que tout était prêt à repartir, et cela m’a donné l’occasion d’aller chercher des bonbons avec les filles avant de sauter à nouveau dans un chariot à grains. Après tout, les bonbons et le maïs rendent tout le monde heureux !

Pour une année de sécheresse, nous sommes satisfaits de nos rendements. Nous avons eu beaucoup d’humidité au cours des six dernières semaines, mais le sol était si sec qu’il a tout absorbé immédiatement et nous a permis de retourner dans les champs pour terminer. Nous avons de la chance, mais je sais que beaucoup d’autres producteurs dans les zones humides ont des difficultés cette saison.
Dès que nous aurons terminé, nous nettoierons et laverons l’équipement, car il est censé faire plus chaud que la normale cette semaine. Olsen Custom Farms, notre partenaire de récolte à forfait, va commencer à seller et à charger la plupart de ses moissonneuses-batteuses pour rentrer au Minnesota. Certains iront sur d’autres chantiers pour aider à terminer. La plupart des trémies à grains iront ailleurs pour aider à terminer. Il faut beaucoup de travail pour déplacer cinq moissonneuses-batteuses, les têtes, les chariots à grains, les camping-cars et tout le reste vers la prochaine destination.

Je suis content que notre moissonneuse-batteuse n’ait qu’à traverser la cour et entrer dans la grange. Nous serons heureux que tout le monde puisse être à la maison pour les vacances cette année. Nous avons tous mangé des repas dans le champ à l’époque des vacances, les années où il a plu. Tout le monde a hâte que la récolte se termine pour pouvoir voir sa famille. Stay safe, everyone.

Dan Luepkes – Oregon, Illinois

Dan Luepkes exploite une ferme à Oregon, dans l’Illinois, avec son fils. Ensemble, ils exploitent 1 800 acres de maïs et de soja en sec et en irrigué, ainsi que du foin. Il utilise l’irrigation goutte à goutte souterraine et des pivots sur ses cultures irriguées. Il gère également une exploitation bovine de 200 têtes.
La fin de la récolte est proche – mon niveau de stress a été élevé ces derniers temps. La récolte du maïs abattu peut rendre la journée très longue. Nous avons finalement terminé le maïs couché et nous terminons maintenant la récolte d’un champ de maïs sur pied. Nous avons également appliqué de la litière pour poules. Nous employons une variété de méthodes pour préparer le sol pour la prochaine saison. Nous aimons le semis direct et utilisons cette pratique partout où nous pouvons la faire fonctionner. Nous utilisons également le travail du sol dans les exploitations qui répondent mieux au travail du sol ou dans les fourrages lourds. Nous essayons généralement de travailler les champs dont les résidus sont extrêmement lourds.

Notre culture de couverture est en place dans les champs de haricots qui ont été semés derrière la moissonneuse-batteuse. Cela a vraiment fait une différence dans la construction des sols et de la matière organique sur notre ferme.

Chad Henderson – Madison, Alabama

Chad Henderson fait partie d’une exploitation agricole de cinq générations à Madison, en Alabama. Henderson Farms exploite plus de 8 000 acres de maïs, de soja et de blé cultivés en sec et en irrigué, ainsi que de soja en double culture en sec et en irrigué. Lorsqu’il n’est pas agriculteur, Chad perpétue une autre fière tradition familiale en participant à des courses de dragsters pour Henderson Racing.

Cette saison de récolte a été un défi. Nous avons dû nous battre constamment contre la pluie, ce qui nous a empêchés de travailler dans les champs pendant près d’une semaine dans certains cas. Nous n’avons pas eu de grosses pluies diluviennes, juste des averses fréquentes qui apportent un pouce et demi tous les quelques jours et empêchent le sol de sécher. Lorsque le sol est suffisamment sec, nous avons couru jusqu’à la nuit pour faire le maximum avant la prochaine averse.

Toutes nos graines de soja sont maintenant prêtes à être récoltées. Le temps s’est refroidi au cours de la semaine dernière, ce qui accélérera la récolte puisque la plupart des feuilles sont tombées des tiges.

XtremeAg.farm est une équipe des meilleurs producteurs du pays qui se sont réunis pour partager leur expérience, leur expertise, leurs connaissances et leurs pratiques agricoles avec d’autres agriculteurs. Les membres ont accès au contenu exclusif de l’équipe ainsi qu’à un soutien individuel pour leur propre exploitation agricole. Visitez XtremeAg.farm pour plus d’informations.