décembre 7, 2021

Les prix à terme des bovins vivants attendent que le marché au comptant rattrape son retard ; le marché des porcs maigres est haussier.

Les prix à terme des bovins vivants attendent que le marché au comptant rattrape son retard ; le marché des porcs maigres est haussier.

Le marché des bovins vivants s’est consolidé ces dernières semaines, les marchés à terme attendant que le marché au comptant les rattrape. Pour une nouvelle progression des contrats à terme, il faudra peut-être une reprise saisonnière des prix du bœuf jusqu’aux fêtes. Les indicateurs techniques à court terme sont un peu surachetés, et nous ne pouvons pas exclure une correction, mais si les prix de la viande bovine augmentent, la confiance commerciale pourrait apporter un soutien. Les bovins de décembre ont clôturé en légère baisse mardi, avec un marché intérieur calme. Les acheteurs étaient hésitants compte tenu du récent recul des prix du bœuf. La découpe de boeuf en boîte de l’USDA était en baisse de 15¢ à la mi-session hier et a clôturé à 282,13 $, soit 1,07 $ de moins. Il s’agit d’une baisse par rapport aux 287,80 $ de la semaine précédente et du prix le plus bas depuis le 22 octobre.
Les bovins vivants au comptant se sont échangés dans un faible volume mardi, et sont restés stables par rapport aux prix de vendredi. Au Kansas, 421 têtes se sont échangées entre 132 $ et 132,25 $/cwt, avec un prix moyen de 132,05 $. Ils se sont négociés à 132 $ vendredi. L’USDA a estimé l’abattage de bovins à 122 000 têtes hier. Cela porte le total pour la semaine jusqu’à présent à 243 000 têtes, inchangé par rapport à la semaine dernière mais en hausse par rapport aux 240 000 têtes d’il y a un an.
IDÉES DE MARCHÉ:Le marché des bovins au comptant a rattrapé les contrats à terme, et maintenant les négociants adoptent une attitude attentiste sur les prix du bœuf. Le soutien des bovins de décembre se situe à 130,95 $ et 130,45 $. Le support du canal haussier est à 130,82 $. La résistance se situe à 133,17 $ et 134,72 $.

Les porcs maigres : La grosse chute du jambon entraîne le porc à son plus bas niveau depuis février

L’action technique sur le marché du porc maigre reste haussière, ayant connu une course très impressionnante depuis les plus bas du 28 octobre. Toutefois, une forte baisse des prix des produits porcins pourrait rendre les nouveaux acheteurs sceptiques quant à la capacité des contrats à terme à maintenir leur forte prime par rapport au marché au comptant, en particulier pendant une période de faiblesse saisonnière des prix du porc. La découpe de porc USDA, publiée après la clôture hier, s’est établie à 85,42 dollars, contre 91,96 dollars lundi et 90,68 dollars la semaine précédente. Il s’agit du prix le plus bas depuis février. L’indice du porc maigre du CME au 12 novembre était de 76,17 $, en baisse par rapport aux 76,68 $ de la session précédente et aux 79,29 $ de la semaine précédente. L’USDA a estimé l’abattage de porcs à 484 000 têtes hier. Cela porte le total pour la semaine à 964 000 têtes, en hausse par rapport aux 945 000 de la semaine dernière, mais en baisse par rapport aux 976 000 de l’année dernière. Les perspectives de resserrement de l’offre au premier trimestre restent une force haussière, mais il pourrait être difficile pour le marché de maintenir une inclinaison haussière jusqu’à ce qu’il y ait un certain signe de stabilité dans les prix des produits porcins.
IDÉES DE MARCHÉ:Les prix du jambon sont devenus très volatils, ayant connu une hausse à 94,26 $ la semaine dernière pour ensuite redescendre à 66,89 $ hier. La résistance du porc de février se situe à 84,50 $, avec un soutien léger à 82,52 $ et un soutien clé à 80,52 $. Le marché est techniquement suracheté selon les indicateurs traditionnels. Une correction de 50 % de la reprise entre le creux d’octobre et le sommet d’hier se situe à 78,75 $. Le soutien du porc de décembre se situe à 75,00 $ et à 74,25 $.
Pour plus d’informations, contactez Terry Roggensack, The Hightower Report :
Téléphone : 800-662-9346
Courriel : [email protected]
Web : hightowerreport.com
Twitter : @HightowerReport