juin 26, 2022

Le bénéfice d’ADM fait plus que doubler grâce aux fortes marges de broyage et à la demande d’huile végétale.

Le bénéfice d'ADM fait plus que doubler grâce aux fortes marges de broyage et à la demande d'huile végétale.

(Reuters) – Le négociant mondial en céréales Archer-Daniels-Midland Co a annoncé mardi que son bénéfice du troisième trimestre avait plus que doublé, grâce aux fortes marges de trituration des oléagineux et à la hausse de la demande d’huile végétale qui ont stimulé son unité principale de services agricoles et d’oléagineux.

PHOTO DE FICHIER : Des graines de soja sont récoltées dans un champ de la ferme Hodgen à Roachdale, Indiana, États-Unis, le 8 novembre 2019. REUTERS/Bryan Woolston/File PhotoL’entreprise américaine prévoit que l’environnement de la demande et des marges restera favorable, soutenant les résultats du quatrième trimestre, et prévoit un bénéfice annuel par action record pour une deuxième année consécutive.

Mais la société a également cité des vents contraires dus à l’augmentation des coûts de fabrication et à la hausse des prix des céréales et de l’énergie, ce qui a fait baisser les actions de 1,9 % dans les échanges de l’après-midi, à 65,35 dollars.

Les derniers résultats d’ADM ont donné un aperçu de la façon dont les plus grands négociants en grains du monde ont résisté à la pandémie de COVID-19 et aux changements de la demande alimentaire et énergétique qu’elle a déclenchés.

ADM et ses concurrents agro-industriels Bunge, Cargill et Louis Dreyfus bénéficient désormais de la hausse de la demande de denrées alimentaires et de carburants renouvelables, alors que certaines restrictions liées à la pandémie s’atténuent.

ADM surveille les vents contraires de l’inflation et les problèmes de la chaîne d’approvisionnement, mais reste optimiste pour l’année à venir, a déclaré le directeur général Juan Luciano.

« Nous avons l’inflation. Nous avons des problèmes énergétiques que l’équipe s’efforce de gérer et d’atténuer », a-t-il déclaré.

Une forte demande d’huile végétale et des marges favorables pour le broyage du soja ont fait bondir de 42 % le bénéfice du segment des services agricoles et des oléagineux d’ADM, son plus grand.

Ces gains ont été réalisés malgré la faiblesse des résultats des services agricoles, en raison des retards dans les exportations de la côte du golfe du Mexique en Louisiane, où les terminaux sont restés à l’arrêt pendant des semaines en septembre après que l’ouragan Ida ait détruit le réseau électrique de la région et endommagé les infrastructures.

L’unité de solutions d’hydrates de carbone d’ADM, qui comprend son activité éthanol, a affiché des bénéfices plus faibles en raison des prix élevés du maïs, tandis que les résultats du segment nutrition ont augmenté de 20 %.

Le bénéfice net attribuable à ADM a augmenté de 134 % pour atteindre 526 millions de dollars, soit 93 cents par action, au cours du trimestre clos le 30 septembre, contre 225 millions de dollars, soit 40 cents par action, un an plus tôt. Le bénéfice ajusté par action a augmenté de 9% à 97 cents, dépassant l’estimation consensuelle de 89 cents, selon Refinitiv IBES.

Les revenus sont passés de 15,13 milliards de dollars à 20,34 milliards de dollars.