décembre 7, 2021

La Chambre des représentants adopte un projet de loi sur les infrastructures d’un montant de mille milliards de dollars

La Chambre des représentants adopte un projet de loi sur les infrastructures d'un montant de mille milliards de dollars

Un projet de loi sur les infrastructures de 548 milliards de dollars a été adopté par la Chambre des représentants.

Tard vendredi soir, le « Infrastructure, Investment, and Jobs Act » (H.R. 3684) a été adopté par la Chambre par un vote de 228-206.

La loi sur les infrastructures, les investissements et les emplois va maintenant être signée par le président Biden, étant donné que le Sénat a déjà adopté la législation le 10 août par un vote de 69-30.

Mike Steenhoek, directeur exécutif de la Soy Transportation Coalition, affirme que les défis de la chaîne d’approvisionnement au cours de l’année écoulée montrent la nécessité de ce type de financement pour l’agriculture.
« Nous pouvons assurer l’approvisionnement et la demande, mais si nous n’assurons pas l’infrastructure, nous, en tant qu’industrie et en tant qu’économie au sens large, ne prospérerons pas.  En plus du stress général auquel est confrontée notre chaîne d’approvisionnement mondiale, un certain nombre de perturbations spécifiques – l’ouragan Ida, le canal de Suez, le pont I-40 près de Memphis, le pipeline Colonial, etc. – nous ont rappelé de manière frappante que si l’un de nos points névralgiques se dérègle pour une raison ou une autre, les conséquences pour l’économie dans son ensemble peuvent être profondes », explique M. Steenhoek.

Il ajoute : « Pour l’agriculture, une défaillance catastrophique de l’une des écluses et des barrages – dont beaucoup ont été construits dans les années 1930 – étoufferait la capacité des agriculteurs à répondre à la demande de nos clients internationaux.  Le nombre important de ponts structurellement défectueux et à charge limitée dans l’Amérique rurale impose des détours importants et, par conséquent, des millions de dollars de coûts inutiles dans notre système de livraison des aliments.  En cette période d’inflation croissante, nous devons veiller à ce que notre système de transport modère les coûts, plutôt que de les enflammer.

Les dispositions clés du projet de loi – en particulier les 110 milliards de dollars de financement pour les routes et les ponts et les 17 milliards de dollars pour les ports et les voies navigables – renforceront la compétitivité de l’agriculture américaine, affirme M. Steenhoek.

Le projet de loi prévoit 548 milliards de dollars de dépenses supplémentaires.  Combiné aux dépenses d’infrastructure de base existantes, le financement total pour l’infrastructure sera d’environ 944 milliards de dollars sur cinq ans et de 1,2 billion de dollars sur huit ans.

Les principales catégories de financement de la loi sont les suivantes :

Catégories de transport (284 milliards de dollars ; 52 % des nouvelles dépenses) :
– Routes, ponts et grands projets : 110 milliards de dollars.
◦ Comprend 40 milliards de dollars pour la réparation, le remplacement et la réhabilitation des ponts.
– Trains de passagers et de marchandises : 66 milliards de dollars
– Transport en commun : 39 milliards de dollars
– Aéroports : 25 milliards de dollars
– Ports et voies navigables : 17 milliards
– Sécurité : 11 milliards
– Infrastructure des véhicules électriques : 7,5 milliards
– Bus électriques/à émission zéro : 5 milliards de dollars
– Ferries électriques/à émission zéro : 2,5 milliards de dollars
– Reconnexion des communautés : 1 milliard de dollars

Autres catégories (256 milliards de dollars ; 48 % des nouvelles dépenses)
– Infrastructure électrique et de puissance : 65 milliards
– Internet à haute vitesse : 65 milliards
– Eau potable : 55 milliards
– Résilience et infrastructure de l’eau dans l’Ouest : 50 milliards de dollars
– Assainissement de l’environnement : 21 milliards

Treize membres républicains ont voté en faveur du projet de loi, tandis que six démocrates progressistes ont voté contre la mesure pour protester contre l’accord visant à reporter le vote sur le projet de loi « Build Back Better ».  Selon l’accord conclu entre les démocrates modérés et progressistes, le projet de loi Build Back Better sera débattu plus tard dans le mois.

Un groupe de modérés s’est engagé à soutenir la législation si l’évaluation à venir du Congressional Budget Office est conforme à l’analyse des coûts et des recettes publiée précédemment par la Maison Blanche.