décembre 4, 2022

GRAINS – Les prix à terme du blé atteignent des sommets pluriannuels ; maïs ferme, soja faible

(Refonte, mise à jour avec les transactions américaines, ajout de commentaires d’analystes, changement de date de PARIS/CANBERRA)

CHICAGO, 28 octobre (Reuters) – Les contrats à terme sur le blé américain ont atteint des sommets pluriannuels jeudi, les gains étant alimentés par les préoccupations relatives à l’insuffisance de l’offre mondiale et à la forte demande d’exportation.

Le blé de printemps du MGEX a atteint son plus haut niveau depuis juin 2011 sur les attentes que les acheteurs étrangers commencent bientôt à se tourner vers les États-Unis pour remplir leurs commandes de blé à haute teneur en protéines.

Les contrats à terme sur le blé d’hiver ont été soutenus par des inquiétudes quant à l’état de la culture récemment semée, qui se dirige vers la dormance, et par le temps pluvieux dans l’est du Midwest américain, qui pourrait avoir empêché les agriculteurs de semer autant de superficie que prévu.

Le contrat de blé tendre rouge d’hiver le plus actif du Chicago Board of Trade a atteint son plus haut niveau depuis février 2013, tandis que le blé de force rouge d’hiver de K.C. a atteint son plus haut niveau depuis mai 2014.

« Accordé que c’est tôt dans l’année, mais il y a beaucoup de blé qui n’est pas très bon », a déclaré Mark Schultz, analyste en chef chez Northstar Commodity.

La hausse du blé a soutenu les contrats à terme sur le maïs, qui étaient en passe de connaître leur troisième journée consécutive de hausse, le contrat le plus actif ayant atteint son plus haut niveau depuis le 17 août.

Le soja était en baisse, sous la pression de la faiblesse des contrats à terme sur le pétrole brut, qui prolongeaient leur recul par rapport au pic de sept ans atteint en début de semaine.

A 11h27 CDT (1627 GMT), le blé tendre rouge d’hiver de décembre du CBOT était en hausse de 10-1/2 cents à 7,70-1/4 dollars le boisseau, le blé de force rouge d’hiver de décembre du K.C. était en hausse de 4 cents à 7,86-3/4 dollars le boisseau et le blé de printemps de décembre du MGEX était en hausse de 9-3/4 cents à 10,31-3/4 dollars le boisseau.

Le soja de janvier du CBOT était en baisse de 5 cents à 12,44-3/4 $ le boisseau et le maïs de décembre du CBOT était en hausse de 5 cents à 5,62-1/4 $ le boisseau.

La vigueur supplémentaire du maïs est due aux retards de récolte en Europe, dans certaines parties du Midwest américain et en Chine, qui ont suscité des inquiétudes quant à l’offre à court terme malgré les prévisions de récoltes abondantes. (Reportage de Mark Weinraub à Chicago ; reportages supplémentaires de Gus Trompiz à Paris et Colin Packham à Canberra ; corrections d’Anil D’Silva et Matthew Lewis)

Posted in Non classé