décembre 7, 2021

En Colombie, 42 600 hectares ont été déboisés en Amazonie jusqu’en juin de cette année.

En Colombie, 42 600 hectares ont été déboisés en Amazonie jusqu'en juin de cette année.

BOGOTA (Reuters) – Quelque 42 600 hectares de forêt tropicale ont été détruits en Amazonie colombienne dans trois provinces du pays andin au premier semestre 2021, a annoncé mardi le gouvernement.

Ce chiffre représente une diminution de 34 % de la déforestation dans les provinces de Caqueta, Meta et Guaviare par rapport au premier semestre de 2020, où près de 64 500 hectares (159 383 acres) ont été déboisés.

L' »arc de déforestation » colombien s’étend sur les trois provinces et s’insinue dans l’Amazonie colombienne. La déforestation en Colombie a augmenté de 8 % pour atteindre 171 685 hectares (424 243 acres) en 2020, principalement en raison de l’élevage de bétail et de l’expansion agricole.

Les pratiques de déforestation peuvent être sanctionnées par des peines allant jusqu’à 15 ans de prison.

Près de 64 % de la déforestation en 2020 aura lieu dans les zones amazoniennes.

« La protection des forêts colombiennes est une priorité », a déclaré le ministre de l’Environnement Carlos Eduardo Correa dans un communiqué. « A ce titre, toutes nos actions visent à mettre fin à ce fléau ».

La déforestation dans le Caqueta a connu la plus forte diminution, chutant de près de 40% à 15 100 hectares, a indiqué le ministère de l’environnement dans un communiqué. La déforestation dans le Meta et le Guaviare a diminué de 37% et 18% respectivement, à environ 16 000 hectares et 11 700 hectares chacun.

« C’est une excellente nouvelle », a déclaré Rodrigo Botero, directeur général de la Fondation pour la conservation et le développement durable, à propos de cette réduction, ajoutant que le temps plus humide dû au phénomène météorologique La Nina pourrait avoir eu un impact positif sur les taux de déforestation.

« Indépendamment de ces signes positifs, la déforestation se poursuit dans les zones à la biodiversité critique », a déclaré Botero. « Ce sont des zones qui ont connu la déforestation et qui devront passer par un processus de récupération et de restauration, et pas seulement par une baisse de la déforestation. »

L’arc de déforestation qui s’étend sur le nord-ouest de l’Amazonie colombienne affecte de nombreuses zones protégées, notamment les parcs nationaux Tinigua et Chiribiquete, ainsi que des réserves indigènes, selon les recherches menées par le Monitoring of the Andean Amazon Project (MAAP).