janvier 23, 2022

Байден назвал первую женщину на посту руководителя FCC

Байден назвал первую женщину на посту руководителя FCC

La Maison Blanche a annoncé mardi la nomination de Jessica Rosenworcel à la présidence de la Commission fédérale des communications, la première fois que l’agence est présidée par une femme en 87 ans d’existence. Le président Biden a procédé à cette nomination en même temps qu’il a nommé Mme Rosenworcel pour un nouveau mandat de cinq ans au sein de l’agence de régulation.
Mme Rosenworcel, commissaire depuis 2012, est présidente par intérim depuis fin janvier ; c’est la deuxième femme à diriger la FCC par intérim. M. Biden a également proposé la candidature de Gigi Sohn pour siéger à la FCC. La Maison Blanche a décrit Sohn comme « l’un des principaux défenseurs publics de la nation pour des réseaux de communication ouverts, abordables et démocratiques. » Mme Sohn est la cofondatrice de Public Knowledge, un groupe de défense des consommateurs en matière de technologie. S’ils sont confirmés par le Sénat, Rosenworcel et Sohn donneraient aux démocrates une majorité de 3-2 à la FCC.
Lors de sa réunion de mardi, la FCC a révoqué l’autorisation accordée à China Telecom Americas, filiale d’une société détenue par le gouvernement chinois, de fournir des télécommunications nationales ou internationales aux États-Unis en raison de « risques importants pour la sécurité nationale et l’application de la loi ». L’entreprise pourrait être contrainte par le gouvernement chinois de se livrer à de l’espionnage ou de perturber les communications américaines, selon le rapport. En outre, elle a déclaré que China Telecom Americas avait violé les règles régissant sa présence sur le marché américain et qu’elle n’était pas franche quant à ses activités.
Nommée à la FCC par le président Obama en 2012 et renommée par le président Trump en 2017, Rosenworcel a inventé le terme « homework gap » en 2014 pour décrire les problèmes auxquels sont confrontés les étudiants dans les foyers sans service internet fiable. « Au cours de son mandat à l’agence, elle a œuvré à la promotion d’une plus grande opportunité, d’une plus grande accessibilité et d’un prix plus abordable dans nos services de communication afin de s’assurer que tous les Américains aient une chance équitable de réussir au 21e siècle », a déclaré la Maison Blanche. Avant de rejoindre la FCC, elle était l’avocate principale chargée des communications au sein du personnel de la commission du commerce du Sénat.